Aller au contenu principal
Information

Aviez-vous les bonnes réponses ?

Découvrez les résultats du quiz organisé pour Mars bleu !

Vous avez été nombreuses et nombreux à participer au quiz organisé pour Mars bleu

Découvrez les réponses qu'il fallait donner pour tenter de remporter l'un des parapluies bleus ! 

Mars bleu, c'est terminé mais le dépistage, c'est toute l'année !

Découvrez les réponses en images : 

  • 1. Le cancer colorectal touche : 

□ les femmes 

□ les hommes 

x les femmes et les hommes 

Contrairement aux idées reçues, le cancer colorectal ne concerne pas uniquement les hommes Il touche 4 hommes sur 100 et 3 femmes sur 100. 

 

  • 2. Le cancer colorectal (intestin) est la 2ème cause de décès par cancer en France

x vrai 

□ faux 

Le cancer colorectal aussi appelé cancer de l'intestin, est la 2e cause de décès par cancer en France. Il se développe lentement à l'intérieur du colon et du rectum, le plus souvent à partir de petites lésions dénommés polypes. 

 

  • 3. Le risque de développer un cancer colorectal est le même pour tout le monde : 

□ vrai 

x faux 

En fonction de son âge et de son histoire personnelle et familiale chaque personne a des risques différents de développer un cancer colorectal. Les principaux facteurs sont : l'âge, les antécédents familiaux, l'existence de certaines maladies intestinales, les prédispositions génétiques, les habitudes de vie (tabac, alimentation, activité physique, ...) 

 

  • 4. L'âge est un facteur de risque du cancer colorectal : 

x vra

□ faux 

Avant 40 ans, le cancer colorectal est rare. Le risque augmente à partir de 50 ans et s'accroît jusqu'à 80 ans. 94% de ces cancers se manifestent chez les plus de 50 ans. 

 

  • 5. Je peux réduire le risque de ce cancer en :

 x privilégiant une alimentation saine 

x pratiquant de l’activité physique 

x limitant la consommation d’alcool 

x renonçant au tabac 

x réalisant le dépistage à intervalles réguliers 

Une bonne hygiène de vie peut réduire considérablement les chances de développer un cancer : alimentation équilibrée, activité physique… 

 

  • 6. Le programme national de dépistage : 

□ concerne tout le monde 

x concerne les hommes et les femmes entre 50 et 74 ans 

x est gratuit 

Le dépistage organisé du cancer colorectal concerne les hommes et les femmes de 50 à 74 ans, sans symptômes digestifs, sans antécédents personnels ou familiaux de polype, de cancer ou de maladie touchant le colon. Il est pris en charge à 100% par la sécurité sociale, sans aucune avance de frais. 

 

  • 7. La réalisation du test de dépistage est : 

□ un peu douloureux 

□ moyennement douloureux 

□ très douloureux 

x non douloureux 

La réalisation du test est totalement indolore. Il s’agit d’un prélèvement sur vos selles. 

 

  • 8. Un dépistage positif peut faire découvrir :

x un cancer colorectal

x un polype bénin 

x un polype favorisant le cancer 

Si le test est positif cela ne signifie pas que vous avez un cancer, mais que du sang a été détecté dans vos selles. Pour identifier l'origine des saignements, votre médecin vous adressera à un gastro-entérologue afin de réaliser une coloscopie. 

 

9. En cas de dépistage positif votre médecin traitant vous adressera à un gastro-entérologue afin de réaliser une coloscopie : 

x vrai 

□ faux 

Pour identifier l'origine des saignements, votre médecin vous adressera à un gastro-entérologue afin de réaliser une coloscopie sous anesthésie afin de déceler la présence de polypes et de les retirer. 

 

  • 10. Le dépistage : 

x améliore les chances de guérison 

x facilite le traitement de celui-ci 

□ ne modifie rien 

Plus un cancer est détecté tôt, moins les traitements sont lourds et meilleures sont les chances de guérison. Le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10 s’il est pris en charge suffisamment tôt. Se faire dépister régulièrement permet de détecter et de traiter des polypes à un stade précoce de leur développement, avant qu’ils n’évoluent vers un cancer.

Nos autres actualités

Information

Défendons l'hospitalisation privée !

L'Hôpital Privé des Côtes d'Armor s'associe au mouvement national pour défendre le droit à des soins de qualité et de proximité !